Projets

Stockage de données relatives à la prestation de services

(2004) Système de reddition de compte et de gestion des ressources (ARMS)

Le Système de reddition de compte et de gestion des ressources (ARMS) héberge et soutient un système Web de gestion des cas et de base de données sur la main-d’œuvre. Plusieurs signataires d’ententes de la Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux Autochtones (SFCEA) utilisent le système ARMS pour respecter les exigences en matière de gestion des cas et de reddition de compte. Par conséquent, plus de 120 communautés des Premières Nations utilisent le système ARMS. Certaines Premières Nations sont des signataires d’ententes auxiliaires de la SFCEA et ils utilisent le système ARMS à ce titre, y compris toutes les Premières Nations signataires d’ententes de la Colombie-Britannique, de MTL et de l’Île-du-Prince-Édouard ainsi que près de la moitié des Premières Nations signataires d’ententes de l’Ontario et du Manitoba. D’autres Premières Nations utilisent le système ARMS comme une base de données sur la population active ou s’en servent pour faire le suivi des clients qui participent à divers programmes financés par Services aux Autochtones Canada (SAC, anciennement appelé AANC).

Au cours des dix dernières années, AES a également mené à bien plusieurs grandes évaluations pour le compte d’EDSC. Ces évaluations ont porté sur les programmes du marché du travail à l’intention des Autochtones et ont nécessité la conception d’enquêtes qui ont été menées à l’intérieur et à l’extérieur des réserves.

Évaluations

Depuis 2004, AES a collaboré à un certain nombre de projets au Canada, notamment avec Goss Gilroy Inc. (GGI), un des plus anciens cabinets de services d’évaluation, et avec DPM Research. Ces projets sont les suivants:

(2015) Recherche sur les indicateurs communs des services d’orientation professionnelle et des services d’emploi

AES/ARMS faisaient partie d’une équipe de la Fondation canadienne pour le développement de carrière (FCDC), qui était financée par la Direction de la recherche en politiques de Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) et avait pour mandat de concevoir et de mener des recherches sur des indicateurs communs des services d’emploi et des services d’orientation professionnelle. Cette équipe a collaboré avec l’équipe de projet pour aider à élaborer les indicateurs. Un système Web a ensuite été conçu et mis au point pour saisir les données et pour produire un rapport sur les indicateurs élaborés. Après son élaboration, ce système Web a été mis en place sur le terrain. Des groupes de conseillers en emploi du Nouveau-Brunswick, du Québec et de la Saskatchewan l’ont utilisé pour saisir des données sur les indicateurs, les résultats et les interventions.

(2011-2012) Évaluation sommative du programme Partenariat pour les compétences et l’emploi des Autochtones – Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC)

Cette évaluation a permis d’étudier les répercussions sur l’emploi engendrées par 31 projets financés dans l’ensemble du Canada, qui visaient à préparer les Autochtones à occuper des emplois à long terme dans le cadre de grands projets d’exploitation des ressources, comme les mines, le pétrole et le gaz et les pêches. De multiples méthodes qualitatives et quantitatives ont été utilisées pour cette évaluation, y compris une analyse économétrique des répercussions différentielles, au moyen de groupes témoins et d’évaluations des données et des systèmes de données utilisés.

(2005-2010) Évaluation du groupe Prévention des maladies chroniques et des blessures

AES a effectué une recherche qualitative pour aider GGI à réaliser cette évaluation pour le compte de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada.

(2010) Recherche sur les partenariats pour le Congrès des peuples autochtones (CPA)

AES a mené une étude sur les meilleures pratiques en matière d’établissement de partenariats entre les fournisseurs de services d’emploi, les employeurs autochtones et autres organisations autochtones afin de créer des possibilités d’emploi pour les travailleurs autochtones. Les méthodes de recherche comprenaient une revue de la littérature et des entrevues avec des informateurs clés. Un document d’orientation et une trousse d’outils de partenariat ont été élaborés.

(2010) Recherche sur les lacunes en matière de prestation de services pour le Congrès des peuples autochtones (CPA)

AES a effectué une recherche qualitative pour aider GGI, d’une part, à examiner les lacunes en matière de services pour les Autochtones, en vertu des Ententes sur le développement des ressources humaines autochtones financées par RHDCC, et d’autre part, à déterminer les approches à adopter pour corriger ces lacunes par l’entremise de la nouvelle Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux Autochtones.

2009) Évaluation de la Stratégie de développement des ressources humaines innues, inuites et métisses (SDRHIIM)  –

AES était la principale entreprise liée par contrat à RHDCC pour la réalisation de ce projet complexe d’évaluation pluriannuelle. L’évaluation de la Stratégie de développement des ressources humaines innues, inuites et métisses (SDRHIIM) comprenait l’intégration de plusieurs sources de données, y compris une analyse de l’environnement, une évaluation détaillée des données, un sondage mené auprès de plus de 600 participants au programme et une analyse approfondie des données administratives.

(2006) Évaluation du programme Partenariat pour les compétences et l’emploi des Autochtones (PCEA)

AES était la principale entreprise liée par contrat Emploi et Développement social Canada (EDSC, auparavant appelé RHDCC) pour la réalisation de ce projet complexe d’évaluation pluriannuelle. Le plan de l’évaluation du programme PCEA mettait notamment l’accent sur l’analyse des données administratives pour mesurer les répercussions du programme. L’évaluation était divisée en deux phases. La première phase, qui consistait en une évaluation formative, comprenait une évaluation détaillée de la base de données et des études de cas approfondies ainsi que des entrevues avec des informateurs clés et des groupes de discussion. La deuxième phase, qui consistait en une évaluation sommative, comprenait une enquête menée auprès de 1 200 participants ainsi qu’une analyse pour étudier les répercussions du programme à l’aide de données administratives sur les participants et de cas témoins.

Enquête d’information sur le marché du travail (IMT) et le registre des compétences auprès des réserves de 2017 à 2023

AES a reçu du financement d’EDSC pour élaborer et mettre en œuvre des mesures, y compris des processus et des outils, qui mèneront à la collecte continue d’information sur le marché du travail auprès des réserves. Cette collecte sera continue (pendant le projet pilote et après celui-ci) et locale (au niveau communautaire), étant effectuée au moins annuellement par les communautés des Premières Nations participantes. AES collabore étroitement avec les signataires d’ententes du Programme de formation pour les compétences et l’emploi destiné aux Autochtones (programme FCEA) et avec les Premières Nations chargées de recueillir les données au cours de ce projet pilote pour peaufiner les processus et les approches et pour déterminer l’approche de financement requise. AES a signé des ententes auxiliaires avec tous les signataires d’ententes du programme FCEA et avec les communautés des Premières Nations qui participent directement à ce projet pilote. Les principales fonctions et responsabilités d’AES sont les suivantes :

Élaborer des ententes de financement entre AES et les signataires d’ententes du programme FCEA et fournir du financement;

  • Élaborer des ententes sur la protection de la vie privée et des ententes de confidentialité entre AES, les signataires d’ententes du programme FCEA et les Premières Nations, et mener des consultations communautaires auprès des signataires d’ententes du programme FCEA et des Premières Nations qui participent au projet;
  • Travailler conjointement avec les signataires d’ententes du programme FCEA et les communautés des Premières Nations pour élaborer des outils et des processus afin d’améliorer la capacité de collecte d’information sur le marché du travail dans les réserves et à l’extérieur de celles-ci;
  • Offrir du soutien et de la formation en continu;
  • Élaborer une base de données sécurisée et en fournir l’accès aux signataires d’ententes du programme FCEA et aux Premières Nations qui participent au projet pour que ces derniers puissent stocker des données individuelles et avoir accès à ces données;
  • Élaborer des banques d’emploi pour les communautés des Premières Nations liées au Guichet-Emplois national;
  • Effectuer et appuyer l’analyse des données sur l’IMT.